Le site du CNOSF
Eté > Belgrade 2007 > Actualités Belgrade 2007 >

Lady Marlène en kimono d'argent

Marlène Robert remporte l'argent en -44kg pour une première journée de judo plus frustrante qu'espérée, tant pour les jeunes que pour leurs entraineurs.

Dès l'aube, Cyril Joussaume (-50kg), puis Hélène Receveaux (-48kg) et Marlène Robert (-44kg), tous trois champions de France UNSS de leur catégorie, étaient les premiers à patienter pour la pesée, arrivés en avance pour ne pas attendre, et parce qu'ils étaient « pressés d'en combattre ». Rejoints par la suite par Frédéric Lesaulnier, également champion de France UNSS en -55kg, leurs destins allaient malheureusement différer dans ce Dojo surchauffé du Sport Hall de Belgrade.

Hélène Receveaux, une victoire au premier tour de repêchage insuffisante pour pouvoir atteindre le podium - Photo CNOSF
Hélène Receveaux, une victoire au premier tour de repêchage insuffisante pour pouvoir atteindre le podium - Photo CNOSF
Pour les deux garçons, l'aventure s'arrêta au premier combat, Cyril se retrouvant immobilisé au sol par le Turc Hamza Akay malgré une bonne entame, et Frédéric se faisant battre au terme du temps réglementaire par l'Autrichien Weichinger après un arbitrage défavorable (notamment un ippon refusé). Leurs adversaires se faisant éliminer par la suite, ils n'eurent pas la possibilité d'être repêchés. Hélène eut cette chance. Battue au premier combat par la championne d'Europe et future médaillée d'or, la Hongroise Mamos, par deux waza hari, elle remporta son premier tour de repêchage contre la Lituanienne Strelciunataite par ippon avant de faire l'objet de décisions litigieuses au deuxième combat contre la Polonaise Pawlixowska. Elle perd sur en effet sur un koka (pour une sortie de tapis) alors que, pour Louis Guiseppi et Franck Courtois, les entraineurs français, son adversaire aurait du être plusieurs fois santionnée pour fausse attaque, sortie de tapis et manque de combativité.

Une première victoire facile pour Marlène Robert, en route pour l'argent - Photo CNOSF
Une première victoire facile pour Marlène Robert, en route pour l'argent - Photo CNOSF

Dès lors, ce fut des tribunes que ces trois espoirs du judo français assistèrent au récital de Marlène. Avant la compétition, celle-ci se sentait une pression importante : « commencer c'est difficile : tu donnes le ton, l'envie aux autres ; si ça rate le premier jour, le doute s'installe sur tout le groupe qui se met à s'interroger sur son niveau ». Beaucoup de stress donc et une nuit pénible où Marlène s'est « réveillée toute les heures ». Assoiffée, Marlène buvait et recrachait, obsédée par la pesée comme souvent dans ces disciplines catégorielles. Le premier tour face à la Grecque se termina par ippon consécutif à un deuxième wasa hari. Le second combat était plus difficile puisque Marlène rencontrait la Slovaque qui avait battu la Française Alise Douet aux Europe et, au tour précédent, l'Israélienne que craignait le plus notre Picarde. Un étranglement, qui faillit lui être fatal, et un ippon plus tard, le kimono bleu accédait à une demi-finale franco-espagnole.

Le premier podium international de Marlène Robert - Photo CNOSF
Le premier podium international de Marlène Robert - Photo CNOSF
Elle y géra un yuko d'avance et pour la première fois en tournoi international se qualifia pour une finale malheureusement, mais fort logiquement perdue face à la championne d'Europe en titre, une Turque « figée », une « armoire à glace » contre laquelle Marlène ne put rien malgré tout ses efforts. Heureuse de sa « meilleure médaille », Marlène en argent va désormais soutenir ses camarades du groupe, à commencer, mercredi, par Jean-Christophe Lamy et Morgan Re.