Le site du CNOSF
Eté > Belgrade 2007 > Actualités Belgrade 2007 >

Hugo Enzo vise haut

Hugo Enzo Dupressoir apporte à l'athlétisme sa première médaille d'or du Festival Olympique de la Jeunesse Européenne de Belgrade au terme d'un concours durant lequel il ne connut qu'une frayeur, à 4m70...

Hugo Enzo Dupressoir, une ambition maitrisée - Photo CNOSF
Hugo Enzo Dupressoir, une ambition maitrisée - Photo CNOSF

Heureuse journée sur le stade d'athlétisme avec le titre décroché par Hugo Enzo Dupressoir à la perche au cours d'un concours qu'il a dominé du début à la fin. Passé au premier essai à 4m30, il fait l'impasse à 4m40 et laisse l'écrémage débuter. A 4m40, rebelote, il franchit la barre à sa première tentative et laisse le seuil des 4m60 à ses concurrents. Malgré quelques petits problèmes de réglage à 4m70, son troisième essai l'amène dans le dernier carré, en compagnie d'un Russe, d'un Allemand et d'un Ukrainien. Alors qu'Hugo Enzo retrouve ses marques pour lever les bras au ciel dès le premier essai à 4m80, seul le Russe, au terme de sa troisième tentative parvient à le rejoindre. A 4m90, le Français tue le concours : un seul élan lui est nécessaire pour passer une barre sur laquelle le Russe faisait l'impasse. Hugo décide également de faire à 4m95, une barre que ne franchira pas le Russe. Le titre est acquis.

Hugo Enzo, la tête dans les étoiles - photo CNOSF
Hugo Enzo, la tête dans les étoiles - photo CNOSF


Tout prêt de passer les 5m à son troisième essai, un niveau déjà atteint à l'entrainement, Hugo Enzo n'en a pas moins battu son record personnel en compétition de 10cm. Lui qui pensait devoir se battre pour obtenir le bronze à donc obtenu l'or pour sa première compétition internationale. Il a ainsi pu s'étalonner face à une concurrence inconnue puisque seul le perchiste Belge avait déjà fréquenté les mêmes sautoirs que lui. Il a également profité de ce concours pour innover techniquement en n'utilisant qu'une petite perche en fibre de carbone (Hugo Enzo dispose de perches, allant de 4m60/75 à 4m70/80) même pour les plus hautes barres. Traditionnellement, il préfère les perches en fibre de verre (Spirits), qui plient plus et laissent le temps de se placer, à celles en carbone (Pacers), plus toniques et dures qui ont un renvoi plus direct.

Hugo Enzo a débuté la perche il y a de cela 3 ans, en minime 2. Comme souvent dans sa discipline, le natif de Mont Saint-Aignan est un transfuge de la gymnastique. Orienté vers l'athlétisme par sa mère, il a conservé de son ancienne pratique une certaine aisance dans le repérage dans l'espace... il faut dire que pour ce lycéen, en Terminale S à la rentrée, les perspectives se situent toujours très haut, toujours plus haut. Après une prépa Math, Hugo Enzo ambitionne ainsi de devenir ingénieur en construction aéronautique et spatiale... et d'obtenir une médaille olympique à Londres en 2012.