Le site du CNOSF
Hiver > Jaca 2007 > Archives >

Première médaille pour Margot Bailet

Lundi à Astùn, où se déroulait la première compétition du FOJE 2007, Margot Bailet s'est classé 2e du slalom filles disputé sous un beau soleil, et sur une belle couche de neige tombée dans la nuit. La jeune niçoise, 16 ans, est remontée du 4e rang après la première manche pour remporter la médaille d'argent derrière la slovène Ilka Stuhec, en signant le meilleur temps sur le second tracé. Jéromine Géroudet s'est classée 13e, Coralie Frasse-Sombet est sortie dans la 1ère manche et Chloé Tournier dans la seconde.

«Nous étions là pour "envoyer" alors je n'ai pas calculé, j'ai tout lâché et ça a marché». Margot Bailet lance ainsi sa carrière internationale. Un exemple que nombre de ses aînés devraient suivre !

«On nous avait dit que nous devions remporter des médailles ici. Après la première manche, j'étais 4e, la place du c... Et je n'avais surtout pas envie d'y rester. Sur le 2e tracé, j'ai envoyé du gros, je me suis vraiment fait plaisir» et surtout, la jeune niçoise a signé et de loin le meilleur chrono, ce qui lui a permis de gagner deux places et de monter sur le podium du slalom, première épreuve du FOJE 2007. Guy Drut, présent dans l'aire d'arrivée, n'a pas manqué de l'interpeller. «Moi aussi, j'ai commencé comme ça, avec une médaille l'argent. Tu verras, la fois d'après, ce sera du jaune!».

Margot, membre de l'équipe de France juniors, espère bien que ce pronostic se réalisera. «Je veux atteindre le plus haut niveau le plus rapidement possible» dit-elle. Et ce résultat obtenu sous le beau soleil d'Astùn, tout près de la frontière française, et sur un terrain impeccable (il avait neigé dans la nuit), «mon meilleur de la saison, après une première confrontation internationale à ce niveau», lui donne le plein de confiance pour la suite de sa carrière.

De quoi sera-t-elle faite? «Bien que je sois plutôt une spécialiste de slalom et de géant, nous nous entraînons dans un esprit de polyvalence. Je ne fais pas beaucoup de vitesse, mais c'est sûr que je vais m'y mettre», même si, lorsque l'on demande à Margot si elle a un modèle, elle répond instantanément «Marlies Schild», la slalomeuse autrichienne. Pur Hasard, c'est sa petite soeur, Bernadette, qui a remporté la médaille de bronze de ce slalom, tandis que l'or est revenu à la Slovène Ilka Stuhec qui avait pris le large après une première manche de feu.

Sur les traces de Kostelic et de Paerson?

Margot Bailet, fille d'un ancien joueur de 1ère division de football à l'OGC Nice, a chaussé pour la première fois les skis à l'âge de 2 ans. «Et à 9 ans, je suis entrée dans un club. C'est mon moniteur, Samuel Forte, qui m'a permis de rejoindre l'Inter Club de Nice, et j'ai démarré la compétition». Sa station, c'est Auron, à moins de 100km de sa ville, aux portes du parc national du Mercantour.

Aujourd'hui, elle est en sport-études au lycée d'Albertville en Savoie. «En 1ère S. Nous avons cours d'avril à novembre, et tout l'hiver est consacré au ski, à l'entraînement, aux compétitions». Avant de monter sur le podium du FOJE 2007, Margot comptait comme principal résultat le titre de championne du monde citadine, une compétition réservée aux skieuses des villes, qu'elle a remporté à 15 ans.

A l'image de la croate Janica Kostelic ou de la suédoise Anja Paerson, qui, adolescentes, passèrent aussi par, là un brillant futur attend peut-être Margot après ce podium à l'avant-goût olympique obtenu le 19 février 2007 à Jaca, province de Huesca, région d'Aragon.