Le site du CNOSF
Hiver > Jaca 2007 > Archives >

Les espoirs d'Anna Weinberger

Anna Weinberger, qui a fêté ses 16 ans ce mardi 20 février à Jaca, est la seule francilienne parmi les 35 athlètes qui s'apprêtent à défendre les couleurs françaises cette semaine dans le FOJE d'hiver 2007. Son anniversaire est intervienu au milieu de sa compétition de patinage artistique, entre le programme court et le libre. Elle espère bien poser ici les premiers jalons d'une carrière internationale fructueuse, avec en point de mire les Jeux de Vancouver en 2010. de Vancouver en 2010.

«J'ai été impressionnée en arrivant ici» s'exclame Anna. «C'est ma première compétition multisports, il y a cette ambiance internationale, c'est un avant-goût de Jeux Olympiques. Annick Dumont, mon entraîneur, m'avait raconté, Frédéric Dambier qui avait participé aux FOJE il y a quelques années, aussi, j'en ai donc beaucoup entendu parler, mais je suis quand même impressionnée. Et puis, j'ai remarqué que j'étais la plus jeune de la délégation Française, j'ai encore 15 ans pour deux jours !»

Anna Weinberger a commencé à patiner à l'âge de huit ans. «Je faisais de la danse classique, ça ma lassée, mais je voulais faire du sport, et dans un domaine artistique». De Boulogne-Billancourt, où elle réside, direction la patinoire de Champigny. «Ca ma amusé. Je suis rapidement partie en école de glace, et puis j'ai intégré le haut niveau à 11 ans. On avait détecté mon potentiel. Depuis 2 ans, je suis en sport-études à l'INSEP. Et j'ai de plus en plus d'objectifs. C'est vrai qu'il y a des places à prendre chez les filles dans le patinage artistique en France. Nous sommes quelques unes à pouvoir combler le "trou" actuel au niveau international. D'abord, il me faut remporter une médaille au FOJE, ensuite, les championnats de France "novices", enfin, faire un podium en "élite" afin de pouvoir disputer les championnats du monde juniors. Je pourrai dès lors penser aux Jeux !»

Une journée type d'Anna Weinberger : «Cours à l'INSEP de 8h à 11h. Navette pour la patinoire de Champigny, entraînement de 11h30 à 13h30. Déjeuner dans la navette de retour sur l'INSEP puis suite des cours, de 14h à 16h15. A 16h30, je repars pour Champigny où je m'entraîne à nouveau jusqu'à 18h». Il y a aussi l'entraînement physique, le travail foncier, à raison de 2h par semaine. Il est normal de se poser des questions au milieu d'une vie entièrement consacrée à son sport, et à un si jeune âge. «J'ai eu des difficulté cet été. Une grosse remise en questions. J'ai envisagé de laisser tomber. Mais en parlant avec mon entourage, j'ai compris que cela comptait énormément pour moi, que je ne pouvais pas vivre sans le patin».

Quelle sont les principales qualité d'Anna ? «Elle a de grosses qualités physiques, elle est explosive, elle a une bonne technique et beaucoup de grâce» dit l'entraîneur qui l'accompagne à Jaca, Thierry Gasc. Son niveau actuel lui permet de passer quatre triple sauts dans son programme, Salchow, boucle, boucle piqué, flip. Et l'axel en double. «lors du programme court, je patine sur la musique du film "In the mood for love", et dans le libre, sur le concerto pour piano N°3 de Rachmaninov, je choisis moi-même mes musiques».

Pour emmener Anna Weinberger au plus haut niveau, «chacun a son rôle» explique-t-elle. «Annick Dumont et Pierre Trente, mes coaches, Thierry Gasc, l'entraîneur qui m'accompagne à Jaca, mon club, le CSGC Champigny, qui m'a beaucoup aidée, Alain Fusco». Sa progression lui permet de penser aux Jeux de Vancouver, dans deux ans. «Mais il faudra se gérer, ne pas se brûler trop tôt. Cela dit, à un moment donné, il faudra y aller. Bientôt, se sera notre tour...». A Jaca, Anna Weinberger a pris la 4e place à l'issue du programme court disputé lundi soir dans la patinoire flambant neuve. Un bon résultat est en vue!