Le site du CNOSF
Hiver > Jaca 2007 >

Tir groupé des Français dans le slalom!

Brice Roger de La Plagne remporte la médaille de bronze du slalom garçons disputé mardi à Astùn. Ses coéquipiers Nicolas Thoule et Steven Théolier le suivent au classement, aux 4e et 5e places. Roger, 16 ans, s'est montré solide sur les deux manches pour accompagner le Norvégien Knut Masdal (or) et le Suisse Tim Luescher (argent) sur le podium.


Nicolas Thoule, Steven Théolier, Brice Roger et Bastien Midol
Nicolas Thoule, Steven Théolier, Brice Roger et Bastien Midol
Brice Roger et Steven Théolier du comité de Savoie, Nicolas Thoule et Bastien Midol, de celui de Haute-Savoie (Mont-Blanc), tous 16 ans, sont rivaux tout l'hiver sur les courses "FIS" où ils se mesurent. Mais à Jaca, pour la première fois, les quatre skieurs ont enfilé la tenue de l'équipe de France. Et c'est en rangs serrés, en véritables ‘potes' qu'ils ont abordé le slalom disputé mardi 20 février à Astùn. C'est le Plagnard Brice qui est monté sur le podium, tout content que ses coéquipiers Nicolas et Steven se soient classés juste derrière lui et désolé pour Bastien qui est sorti en 2e manche.

«Ah oui, nous quatre en "Equipe de France" au FOJE, c'est vraiment super !» dit Brice, «On se tire la bourre tous les hivers mais on s'entend bien» confirme-t-il. Pour être le premier d'entre-eux à Jaca 2007, Brice Roger s'est montré très solide, à l'instar, par exemple, des deux Italiens Giacomelli et Di Ronco qui avaient dominé la première manche et sont sortis dans la seconde. «J'étais bien techniquement sur le premier tracé, mais un peu crispé, un peu sur la retenue. J'ai signé le 4e temps. En 2e manche, j'ai réussi à envoyer. Il y avait une' double' en bas de la piste sur laquelle on arrivait très vite et qu'il fallait bien préparer». Le Français a craint pour sa 3e place quand Julian Giacomelli a été autorisé à recourir la manche (il avait cassé un bâton en bas de son parcours). «Si il m'était passé devant.. j'aurais vraiment été très en colère». Pour ne pas dire plus!

Brice Roger connaît un parcours classique : né à La Plagne, une maman monitrice, un papa kiné, sur les skis dès ses deux ans, en club quelques années plus tard, les bon résultats qui arrivent, le doute aussi à l'entrée de l'adolescence. «J'en ai eu ras le bol. Trop d'entraînements, pas assez de temps libre. Des stages et pas de vacances. Mais mon entourage, mes entraîneurs m'ont poussé, je faisais du ski depuis tout petit et je n'allais pas arrêter à 14 ans sur un coup de tête !».

Aujourd'hui, Brice a des rêves de gloire. «Je veux devenir un grand champion, connaître la notoriété, courir en Coupe du Monde devant les grandes foules, à Wengen, à Kitzbühel, à Schladming. Je veux être champion olympique, dans n'importe quelle discipline. J'aimerais suivre l'exemple de l'immense champion qu'est Hermann Maier, le plus grand. Je suis impressionné par ce qu'il a réussi après son grave accident de moto en 2001».

Mais le chemin sera long. «J'espère que je vais tenir !». En attendant, Brice Roger est en tête de la Coupe de France cadets (un classement général toutes disciplines confondues) et espère bien la remporter pour intégrer l'équipe de France (en commençant par le groupe C), et le pole espoirs d'Albertville pour y faire sa terminale. Et ce résultat obtenu le 20 février à Astùn, «ca fait de l'effet quand on est jeune! Ce n'est pas courant, une aussi large confrontation avec toutes ces nations (105 concurrents de plus de 40 pays européens ont disputé ce slalom, NDLR), on arrive à se comparer, à se situer et on se rend compte que les points FIS ne correspondent pas à grand chose». Sur le podium, Brice Roger accompagnait le Norvégien Knut Masdal, auteur d'une superbe seconde manche pour l'emporter en remontant du 6e rang, et le Suisse Tim Luescher, fils de Fabienne Serrat et de Peter Luescher, deux anciens grands champions.

Quant au quatuor français, on le retrouvera jeudi 20 février dans le géant à Candanchù. Avec de nouveaux rêves de tir groupé, mais si possible, encore plus haut !