Le site du CNOSF
Hiver > Jaca 2007 >

Patin de bronze pour Alexandre Briançon

"Je vivais dans le petite monde du patinage, je ne connaissais personne. Maintenant, je me suis fait des amis dans toutes les disciplines d'hiver, nous nous sommes bien amusés" raconte Alexandre Briançon. "Tout le monde est venu me voir à la patinoire, et moi, je suis allé voir tout le monde! Je me suis vraiment éclaté à Jaca. Et je termine 3e, je suis super content, j'ai fait de mon mieux et je suis sur le podium, c'est nickel.". Alexandre commente son programme 13 images


"Je me concentre avant de débuter mon programme. Sophie Golaz, mon entraîneur, appuyée sur la rambarde, me dit de faire ce que je sais faire, de rester dedans. Elle me dit que c'est déjà bien d'être ici, et de me faire plaisir!".


"C'est le début du programme. Une petite chorégraphie sympa, face aux juges, pour attaquer de façon sympathique".


"c'est une 'sautée allongée' qui vient juste après la combinaison triple lutz-double boucle piqué que j'ai réussi. Je pense déjà à l'élément suivant qui sera un triple boucle".


"Une suite de petits pas qui, complétés, servent pour la notattion finale".


"une arabesque dérapée. C'est une transition qui me fait récuprérer, car c'est plutôt lent et ça ne demande pas trop d'énergie"


"C'est une combinaison triple-double. Je repart mal par rapport au triple saut et je vais poser la main sur la glace".


"Le triple boucle piqué. Il est bien réussi. Le programme avance correctement"


"Le premier double axel du programme. Ca passe. Je suis content"


"Une variation de la position assise, ou pirouette combinée, la plus complexe, car c'est là qu'il y a le plus de positions"


"Au lieu d'être technique, je fais n'importe quoi sur ce triple Salchow et je tombe. Je me dis que c'est dommage, mais que ce n'est pas fini. Je me relève et je continue".


"C'est mon dernier saut. Un double axel. C'est le soulagement. Il reste encore une pirouette à effectuer, mais ça, on ne le loupe pas".


"Je suis content, c'est fini et ça ne s'est pas trop mal passé. Je suis tourné vers la tribune où sont massés tous mes coéquipiers et coéquipières de l'Equipe de France. Ils sont tous venus et je les remercie. Je me fiche du reste!"


"Sur la 3e marche du podium, avec le Russe Grygoriev et le Suédois Majorov. A la prochaine!"